Actualités de La Gresle

Visite à la caserne des pompiers

Vendredi 22 janvier, les élèves de l’école Sainte Jeanne se sont rendus à la caserne d’Amplepuis. Les pompiers ont fait découvrir aux enfants leur métier ainsi que tous les engins qu’ils utilisaient dans différentes situations. A la fin de la visite, les pompiers ont préparé un goûter aux enfants. Les enfants étaient ravis de la visite.
caserne

Rencontre des deux écoles autour d’un spectacle – Décembre 2015

20151215_104537

Loto du Sou des Écoles

loto

Soirée choucroute

Soirée CHOUCROUTE

Commémoration du 11 novembre

cérémonie 11 nov embre

Fête des Classes

SAM_1969
SAM_1970
SAM_1971
SAM_1972
SAM_1973
SAM_1974
SAM_1975
SAM_1977

Casse-Croûte Musical

doc00066320151009153422_001

Fête des voisins « Aux Brosses »

Comme chaque année depuis 5 ans les habitants des Brosses se réunissent pour fêter les voisins. Tous ont eu une pensée particulière pour Marius et Marcelle.
Cette année, avec le soleil tapant, un air de la Réunion accompagnait les convives avec tout d’abord pour fêter l’arrivée du petit dernier, Joshua, le punch préparé par Julien suivi du plat concocté  par Huguette dans sa tenue locale, le poulet massalé accompagné d’un riz façon Zouzou
C’est tard dans la nuit que chacun s’est donné rdv l’année prochaine avec un nouveau thème.

IMG_6051

IMG_6032

EMMAUS change de responsable après 22 ans

joseph BouquinL’antenne Emmaüs de La Gresle a été créée il y a 22 ans par un groupe de volontaires pour participer au mouvement de solidarité de l’abbé Pierre, avec l’objectif de récupérer et de remettre en état les objets les plus divers dont la valeur permet ensuite les secours au plus démunis. Joseph Bouquin a été un responsable exemplaire depuis l’origine, il a su trouver un local, motiver au fil du temps de nouvelles personnes pour tenir les permanences chaque dernier samedi du mois et participer aux ventes à Mably. En 2014, ce sont 9 camions complets qui ont quittés notre local communal : l’activité est donc intense, sans compter l’intervention directe dans certains cas pour débarrasser des habitations.

Lors de la dernière assemblée générale, Joseph Bouquin a informé les adhérents qu’il souhaitait quitter ses responsabilités, en raison de son âge et de sa situation familiale. Très impliqué au sein de l’association, Georges Carret, surnommé « Jo », a été plébiscité pour prendre le relais, ce qu’il a accepté à condition d’être secondé. Françoise Pelosse a été unanimement sollicitée, elle a accepté elle aussi. Le programme annuel d’ouverture du local a été établi, chacun a pu choisir ses temps de permanence. Mousse, toujours fidèle au poste, est de toutes les activités.

L’assemblée a été unanime pour remercier Joseph de tout son travail au profit de l’association et des plus démunis.

Les maires ruraux ont manifesté à Paris le 24 juin

Mercredi 24 juin à 15h, les maires ruraux de France, dont la mairie de La Gresle se sont rendus à Paris pour manifester devant l’assemblée nationale contre la loi NOTRe.

Isabelle DUGELET et des membres du Conseil municipal de La Gresle y étaient présents, vous les verrez sur la vidéo ci-dessous accompagnés de banderoles vertes qu’ils ont fabriqué eux-même en mairie en début de semaine!

> Voir l’article paru sur la France Agricole

manif jpg

 

NOTRE COMMUNE EST EN DANGER

20150608_084513La loi NOTRe qui réorganise les compétences entre les collectivités (commune, département, région) contient des dispositions hostiles aux communes. Après avoir été débattu au Parlement et au Sénat, le texte reviendra à l’Assemblée avant l’été pour être adopté définitivement. Les maires ruraux se mobilisent au niveau national pour défendre leurs intérêts. Notre action a pour but d’informer les populations parce que nous ne voulons pas que la ruralité soit sacrifiée ! Après la baisse des dotations de l’Etat qui impacte fortement les budgets, les transferts de compétence en matière de réforme des rythmes scolaires et l’Autorisation au Droit des Sols (urbanisme), les élus s’interrogent sur l’avenir de leurs communes.

Ce que prévoit le texte, les grandes lignes :

  • L’élection au suffrage universel direct des délégués communautaires,
  • La suppression des syndicats et syndicats mixtes,
  • Révision des Schémas de Coopération Intercommunale, avec des règles plus contraignantes,
  • Augmentation des compétences obligatoires des intercommunalités, comme l’eau, l’assainissement, les déchets,
  • Mise en place d’un Plan Local d’Urbanisme Intercommunal
  • Extension de la règle de représentation démographique des communes dans les intercommunalités aux syndicats, etc….

 

vachesCONCRETEMENT, si le texte était voté :

  • Le Maire et le conseil municipal n’auraient plus aucune prise sur les décisions locales désormais prises loin des communes, certaines communes pourraient ne plus être représentées à l’intercommunalité,
  • Le développement de la commune serait décidé ailleurs sans prise en compte de la réalité locale quant au logement, à la construction ou encore à la présence de services de proximité,
  • Les villages seraient sous la coupe d’une intercommunalité toute puissante, mais éloignée et empêtrée dans des considérations politiciennes, les communes ne seraient plus que les quartiers de vastes intercommunalités,
  • Seule la taille de la commune serait prise en compte pour définir les politiques publiques,
  • Le mode d’élection démotivera les élus ruraux, souvent bénévoles, de moins en moins nombreux à servir l’intérêt général au plus près.

 

NOTRE COMMUNE S’ASSOCIE AUX MILLIERS DE COMMUNES RURALES REUNIES AU SEIN DE L’ASSOCIATION DES MAIRES RURAUX DE FRANCE